Décor, blog

Les 3 crimes de l’entretien des tapis

Arrêtez-vous au nom de la loi ! Vous êtes soupçonné d’avoir commis l’un des trois principaux crimes de l’entretien des moquettes. Regardez attentivement ci-dessous ; êtes-vous coupable de l’un de ces actes odieux ? Vous feriez mieux de vous reprendre, ou le seul sol que vous verrez sera une cellule de prison en béton lorsque la police des tapis vous aura attrapé !

Utiliser le mauvais produit de nettoyage

Éloignez-vous de ce tapis et levez les mains en l’air ! De nombreux nettoyants contiennent de l’eau de Javel ou d’autres produits chimiques qui conviennent à certains tapis, mais peuvent en abîmer d’autres. Pour cette fois, nous vous laissons partir avec un avertissement, mais à la prochaine transgression, vous irez au trou !

Renoncer à un nettoyage professionnel

Il ne s’agit peut-être que d’un délit, mais sachez que même l’aspirateur le plus puissant ne remplace pas le nettoyage de vos tapis par un professionnel. Une fois par an, cela devrait suffire pour prolonger leur durée de vie et les rendre plus beaux.

Remettre à plus tard le nettoyage des taches

Vous avez renversé du vin sur votre tapis – pas grave, non ? Vous pouvez toujours traiter la tache plus tard, ou la faire nettoyer par un professionnel.

Il s’agit là d’un crime contre l’entretien des tapis. Plus vous attendez pour traiter une tache, moins elle a de chances de partir. Cela est vrai que vous vous penchiez sur la tache avec une serviette en papier humide ou que vous fassiez nettoyer tous les tapis de votre maison à la vapeur.